Demain on fête la Journée mondiale de la traduction

par Masha Bunos
September 2015
La journée mondiale de la traduction a été lancée en 1991 par la Fédération internationale des traducteurs (FIT) au 30 septembre (Saint-Jérôme) pour commémorer le premier traducteur de la Bible en langue latine.

A cette belle occasion, France Group composée à tiers d'interprètes et de traducteurs professionnels, dévoile certains aspects du métier.
Qui est traducteur/interprète du français au Bélarus ?
Il est un espèce rare qui a fait Bac+5 à la faculté de traduction et d'interprétariat à l'université linguistique de Minsk et plusieurs stages dans les pays francophones. Comme le confirme Vadim Kolesnikov, un des enseignants les plus réputés de traduction (français-russe) au Bélarus qui traduit depuis 1969,« on ne peut qu'aider à apprendre ce métier ceux qui sont motivés et doués en langues ».
Que, qui est comment il traduit ?

Il traduit le plus souvent par écrit toute sorte de document : présentations power point, contrats, romans et films. Il traduit à l'oral moins souvent mais surtout lors des négociations commerciales, événements culturels et en cabine des conférences internationales au Bélarus et en Russie. Pour traduire en professionnel l'expert a besoin non seulement d'être formé mais aussi doit maîtriser plusieurs spécialisations derrière. Il est le seul responsable du résultat des pourparlers et est toujours prêt à citer l'ouvrage de base sur la théorie et la pratique de la traduction du français en russe de Vladimir Gak qu'il connaît par coeur.
Pourquoi il a besoin d'un Saint ?
Pour avoir qui et quoi à traduire puisque le français demeure une langue rare au
Bélarus ;

Pour être correctement payé puisque son produit est un texte de traduction relu par un expert natif, – explique les standards de la qualité Anton Klevansky, chef du département de la traduction chez France Group qui exerce en freelance dans la Commission Européenne à Bruxelles depuis 2010) ;

Pour dire au client biélorusse que ses interlocuteurs venus de France, Belgique et pour la plupart de la Suisse et des pays africains préfèrent le français comme langue de communication.
La société « France Group » offre des services de l'accompagnement linguistique (traduction, interprétation, localisation des documents, accompagnement des délégations) aux organismes et institutions françaises et biélorusses, représentations diplomatiques de différents pays, projets internationaux.
Фотография © pinterest.com
Made on
Tilda